Rétrospective 2019

L'année commençait sur une note positive. Un changement de situation professionnelle m'assurait une stabilité nouvelle en 2019 et donnait de bonnes perspectives à l'apprentissage du dessin. Mais cette ouverture de l'horizon a-t-elle réellement eu les effets escomptés ? Oui et non. En termes de temps passé à dessiner, ce fut une année finalement peu prolifique et frustrante. Quant aux progrès, eh bien ils restent difficiles à évaluer – comme toujours quand on fait les choses en autodidacte. De courtes avancées ont ponctué de longs moments de stagnation. Mais l'année a tout de même ouvert la porte d'un continent immense, dont l'exploration représente un objectif majeur de mon apprentissage : la bande dessinée. Retour en images. 

 


Janvier 2019


Le projet "Portraits" m'a occupé une grande partie de l'année. Ce fut difficile, souvent enthousiasmant, parfois lassant, mais toujours très intéressant pour l'apprentissage du dessin. Pour rappel, il s'agissait de réaliser 13 portraits masculins pour illustrer un livre écrit par un ami.

Voici le crayonné de l'un d'entre eux :

 

Rétrospective 2019 : portrait d'un homme triste
J'en conviens, ce n'est pas le plus jouasse de la série.

De temps en temps, je me suis quand même octroyé des pauses bande dessinée. J'ai gardé en tête l'idée de dessiner une BD d'entraînement, et m'y suis attelé régulièrement. Ici, une petite recherche de vêtements pour un personnage féminin :

 

Rétrospective 2019 : recherche de vêtements pour un personnage féminin de bande dessinée


Février 2019


La cahier des charges du projet "Portraits" m'a parfois obligé à essayer de nouvelles choses. Ici, des rides :

 

Rétrospective 2019 : portrait d'un vieil homme ridé
Dany va souvent à la plage sans ses vêtements, mais jamais sans sa casquette.

Mars 2019


Il s'est écoulé deux ans entre le moment où j'ai découpé les cases de la première planche de la BD d'entraînement, et le jour où j'ai fini de crayonner sa dernière case. Il a fallu faire tellement de détours par d'autres choses que je n'en voyais pas la fin. Au final, une première planche crayonnée donc, petite et grande victoire en même temps :

 

Rétrospective 2019 : première planche de BD crayonnée

 

Le mois de mars a aussi permis d'avancer sur l'encrage des portraits :

 

Rétrospective 2019 : encrage d'un portrait (nez)

 

Et comme les portraits me fatiguaient, j'ai attaqué un sujet qui me brûlait les mains : l'anatomie féminine.

 

Rétrospective 2019 : croquis femme assise dans un fauteuil


Avril 2019


En avril j'ai bien travaillé. Les quelques séances sur le dessin du rire ont permis d'explorer ce sujet méconnu :

 

Rétrospective 2019 : croquis du crâne (rire)
Comme toujours, un portrait commence par le crâne, pour poser les repères anatomiques et chercher le bon angle, les bonnes proportions, les bases de l'expression, etc.
Rétrospective 2019 : le rire (crayonné)
Tout n'est pas maîtrisé, loin s'en faut. Mais il y avait quelque chose dans ce portrait qui me plaisait. J'utilise l'imparfait, parce qu'après le crayonné, malheureusement, est venu l'encrage...
Rétrospective 2019 : le rire (encré)
Encré, le portrait a perdu quelque chose. De nouveaux défauts sont apparus, des traits ont disparu, et au final ce fut un échec assez déprimant, vu le nombre d'heures que j'avais passé à chercher ce personnage.

Nouvel aller-retour vers la BD avec ce petit portrait féminin :

 

Rétrospective 2019 : portrait féminin (cheveux)
Ici, je retiens deux choses : 1) une femme sans paupières supérieures a quelque chose d'inquiétant  ; 2) j'ai progressé sur la bouche et les cheveux.

Et puis, toujours en avril, il y eut la dernière banderille dans le cadavre déjà bien froid de Game of Thrones. Mais j'ai choisi de dissoudre ma colère dans le dessin :

 

Rétrospective 2019 : Game of Thrones
Winter is coming, mais en fait non.

Juin 2019


En 2019 j'ai peu à peu progressé sur les vêtements. Un t-shirt par-ci, une chemise par-là, et hop, un petit pantalon :

 

Rétrospective 2019 : progrès sur les vêtements (pantalon)
Certes, ça n'a l'air de rien. Mais il faut toujours ressituer un dessin par rapport à ceux qui l'ont précédé. Par exemple, celui-ci (avril 2017).

On ne se laisse pas trop longtemps distraire et on continue aussi le projet "Portraits", avec le combo chapeau-costume-moustache :

 

Rétrospective 2019 : portrait avec chapeau, moustache, costume

 

Le mois de juin a aussi été l'occasion de refaire des exercices d'anatomie, comme au bon vieux temps :

 

Rétrospective 2019 : croquis anatomie du bras

Rétrospective 2019 : croquis anatomie de l'avant-bras


Juillet 2019


Parfois, les recherches sur les portraits ont permis de mettre en avant mes faiblesses techniques. Et ces révélations n'avaient rien de négatif, bien au contraire. Faire le constat de ses défauts est en effet le préalable indispensable pour les corriger. Ici, un portrait de face somme toute assez banal a éclairé une zone faible : le nez.

 

Rétrospective 2019 : le problème du nez (portrait de face)

 

Et du coup, pas quinze mille solutions, au travail :

 

Rétrospective 2019 : travail sur le nez


Août 2019


Juillet et août 2019 furent pauvres en dessin. Et pour cause, j'étais accaparé par la réalisation d'un nouveau site Internet consacré à l'apprentissage du dessin en autodidacte. Ce site, c'est celui que vous êtes en train de consulter, dessin-autodidacte.fr. Il remplace le petit blog créé en janvier 2017 et qui s'intitulait "Comment j'ai appris à dessiner à 35 ans". Lancement fin août 2019, avec, je dois l'avouer, une certaine émotion due à la quantité de travail qu'il m'a demandé (je ne suis pas programmeur).

 

Rétrospective 2019 : lancement du site "Apprendre à dessiner en autodidacte"


Septembre 2019


Reprise du projet "Portraits", avec un nouvel essai d'encrage :

Rétrospective 2019 : essai d'encrage (contraste)
Ce genre d'encrage assez grandiloquent, voire prétentieux, me fatigue assez vite dans les cases de bande dessinée où il n'a pas lieu d'être. En gros, il n'a de sens que si la lumière de la scène provoque réellement ce genre d'ombres. Sinon, c'est de l'esbrouffe. Mais bon, là c'était pour les besoins de l'apprentissage !

Novembre 2019


Dernières séances sur le projet "Portraits", auquel j'aurai consacré 25 articles et qui m'aura occupé un an et demi au total :

 

Rétrospective 2019 : portrait de face sourire
Sans ombre, la fête est tout de suite moins folle...

Et on passe définitivement à la bande dessinée :

 

Rétrospective 2019 : préparation d'une case de BD
Le projet BD a ceci de formidable qu'il me fait dessiner des milliards de choses nouvelles. Par exemple, un mec couché sur le dos avec un bouquin sur la gueule. Génial !
Rétrospective 2019 : case de BD avec vêtements (veste)
Une case qui ne paie pas de mine mais sur laquelle j'ai passé beaucoup de temps. J'ai commencé par foirer la perspective, puis les proportions du personnage assis, puis les plis de sa veste. Une excellente mise dans le bain pour des cadrages moins plats que les traditionnels plans horizontaux de face ou de trois quarts face.
Rétrospective 2019 : planche 2 crayonnée
BD d'entraînement : la planche 2 crayonnée.

Décembre 2019


Enfin, début de la douleur avec le passage à l'encrage. Comme pour les portraits, tous les défauts du crayonné sont amplifiés, et de nouveaux défauts sont ajoutés :

 

Rétrospective 2019 : BD d'entraînement, première case encrée

 

Explorer et se confronter aux problèmes, aux faiblesses, à l'inconfort, c'est fatigant. On ne sera donc pas étonné que quelques jours seulement après avoir commencé vraiment la bande dessinée, je me sois refait un petit portrait pour me détendre :

 

Rétrospective 2019 : portrait féminin de face
D'ailleurs, il y a du progrès sur le portrait féminin.

Décembre s'achève sur une recherche de personnage pour la bande dessinée :

 

Rétrospective 2019 : recherche de personnage pour la bande dessinée (face, profil, trois quarts)

Bilan

Voici venu le temps du traditionnel comptage indicatif de la quantité de travail produite dans l'année :

- en 2016, j'ai dessiné sur 366 pages (sur 8 mois seulement) ;

- en 2017, j'ai noirci 206 pages et publié 72 articles ;

- en 2018, 176 pages pour 29 articles ;

- en 2019, donc, je suis passé de la page 627 à la page 703, soit un maigre compte de 76 pages, mais 30 articles publiés.

Une baisse assez nette en termes de papier consommé donc. Mais Il faut noter que ces indicateurs, en réalité, n'indiquent pas grand-chose.

Au fil des années, je dessine des choses de plus en plus complexes, et il est logique que je passe plus de temps sur certains dessins aujourd'hui que je ne pouvais en passer il y a 3 ans. Par ailleurs, je fais désormais beaucoup moins d'exercices, qui consommaient beaucoup de papier. Concernant les articles, c'est un peu la même histoire. Je m'efforce désormais de publier des choses un peu plus construites. Ainsi par exemple, les articles de décembre 2019 sont beaucoup moins nombreux mais cent fois plus longs et étayés que ceux de janvier 2017, quand j'ai commencé le blog.

Au final, l'année 2019 n'a pas été une année à se tourner les pouces, loin de là. Et 2020 est plutôt bien partie. On refait un point dans un an !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *