Dessin templier
Bande dessinée d'entraînement

Recherches de personnages : le Geek, la Brute et le Templier

1er juin 2017

Au menu du jour, petite étude de corpulence sur trois personnages du scénario en cours.

Les vêtements ont assez peu d’importance, l’idée était avant tout d’essayer d’ajuster l’anatomie, les proportions (taille de la tête par rapport au corps, largeur et rondeur des épaules, etc.) pour voir si j’arrive à marquer les différences.

J’ai choisi volontairement trois personnages très différents :

  • un garçon de 18 ans très costaud (la Brute) ;
  • son petit frère de 15 ans assez frêle (le Geek) ;
  • un homme d’une quarantaine d’années rompu au combat à l’épée (le Templier).

D’abord, les frangins :

Dessin de deux personnages de corpulences différentes

D’accord, je ne me suis pas foulé sur les mains.

Il y a une trop grosse différence entre les tailles de leurs têtes qui, elles, ne devraient pas varier avec la corpulence et devraient donc, à simplement trois ans d’écart, être plus proches. Du coup, le personnage de droite a l’air non pas plus petit, mais plus loin. Et son corps n’est pas si frêle par rapport à sa tête, pour un garçon de 15 ans.

En réalité j’avais dessiné une grosse tête pour le personnage de droite, de la même taille que celui de gauche, mais j’ai été effrayé par la disproportion et ai entrepris de gommer pour la réduire. Trop, sans doute.

Passons au XIIe siècle :

Croquis d'un soldat du Moyen Âge

Croquis d'un soldat du Moyen Âge (templier ?)

(Les mains, c’est toujours compliqué. Et les pieds, j’ai eu la flemme.)

Il y a de l’idée, mais aussi beaucoup de travail en perspective.

J’ai essayé de lui faire une croix pâtée sur l’épaule, ça n’a pas franchement marché. Tant pis, on passe du Templier au soldat lambda. Quant à cette espèce de croisement de lanières incompréhensible sur le torse, bon… Il va falloir se documenter sur les vêtements du Moyen Âge !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

4 commentaires sur “Recherches de personnages : le Geek, la Brute et le Templier

  1. Bonjour,
    J’ai découvert votre site il y a deux jours, je suis absolument fan, vos commentaires sont savoureusement drôle.

    Super travail en tout cas, je vous souhaite un bon courage pour la suite

    Questions:
    Est ce que vous avez utilisé le bouquin de Betty Edwards lors de votre progression au début ?

    Vous faites des projets de bandes dessinées de temps à autres ?

    Cordialement

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message encourageant !

      J’ai lu le livre de Betty Edwards Dessiner avec le cerveau droit : très intéressant, on y apprend beaucoup de choses sur le fonctionnement du cerveau, mais j’avoue que je n’y ai pas trouvé d’inspiration particulière pour m’aider à apprendre à dessiner.
      Il y a des livres qui font tilt, et d’autres non. Bien que celui de Betty Edwards ait l’air d’avoir aidé de nombreuses personnes, ça n’a pas été mon cas. Mais peut-être y reviendrai-je prochainement !
      Concernant les bandes dessinées, j’ai eu la chance de faire mes premiers pas (très timides !) comme co-scénariste en 2011 sur un volume de 56 planches, et je travaille actuellement sur deux autres scénarios. Pour la partie dessin, je ne suis pas encore au niveau, mais l’un de mes objectifs est bien sûr de dessiner un jour pour des albums BD !

      Et vous-même ?

      Bien cordialement,

      Tom

  2. Bonjour,

    J’aurai aimé apprendre mais j’avoue traîner quelques douloureux souvenirs scolaires, disons que l’art et moi ça fait douze. Mais justement en me renseignant et en parcourant votre blog, j’ai vu qu’il était possible justement de progresser. Je me tâte encore pour m’inscrire à un atelier de dessin mais je crains de ne pas avoir le temps avec les différentes activités parallèle (développement de scénario + cours de montage vidéo). J’ai encore quelques semaines de refléxion avant la rentrée ^^

    Et votre projet de BD, il est disponible en ligne ? 🙂

    Bon week-end

    Matt

    1. Oui c’est justement l’objectif de ce blog : convaincre ceux qui veulent dessiner qu’ils peuvent dessiner. L’ampleur du travail à accomplir ne doit pas être sous-estimée, et elle est tout à fait effrayante au début. Mais l’idée est d’y aller pas après pas, patiemment, humblement. Et au bout d’un certain temps, on se retourne et on contemple avec satisfaction le chemin accompli. Apprendre à dessiner prend beaucoup de temps, mais tout prend du temps, c’est aussi et avant tout une question de choix. Quant aux capacités… Je suis parti de zéro, nullissime en dessin et avec un sens de l’esthétique proche du néant. Si je peux le faire, tout le monde peut le faire !

      Non, mes projets de BD ne sont pas en ligne 🙂 Un jour, j’espère !

      Pour le montage vidéo, c’est drôle, ça fait partie des choses que je veux apprendre un jour. Vous vous êtes inscrit dans un cours institutionnel, ou vous faites ça en autodidacte ?

      Tom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir aussi :