Dessin drapeau américain (une)
Exercices

Dessiner les tissus : la toile cirée étoilée

21 janvier 2017

Avant de dessiner des vêtements, il faut que j’apprenne à dessiner des tissus, ce qui veut dire apprendre à dessiner des plis.

Donc petit exercice d’actualité : dessiner un drapeau flottant au vent.

O’er the land of the freeeeeeeeeeeeee…

Dessin drapeau américain
Dessin à partir de références : pas de copie, mais il a quand même fallu que je regarde un peu comment est composé ce drapeau. D’ailleurs, j’ai perdu une heure à refaire une partie du dessin, entamé sur une belle erreur de comptage des bandes…

Debrief

Petit problème de proportions

Le drapeau américain est l’un des plus faciles à « plier » en raison de ses bandes horizontales nombreuses, qui aident grandement à s’y retrouver dans le volume et les proportions.

Parce qu’il est assez difficile, comme je l’ai découvert à mes dépens, de plier un tissu tout en conservant les proportions de sa forme d’origine. Concrètement, quand on étale un drapeau sur une table, il a une forme rectangulaire : dans le dessin d’un drapeau qui flotte, il faut donc que le cerveau de l’observateur puisse recomposer mentalement cette forme (en le dépliant par la pensée), sous peine de trouver la forme du drapeau étrange. Et dans mon dessin, si vous dépliez mentalement le drapeau, vous vous apercevez que la longueur du bas est probablement plus grande que celle du haut, de même que la hauteur de gauche par rapport à la droite, ce qui, pour un rectangle, est – soyons honnête – tout à fait absurde. Je me suis aussi un peu perdu dans le tracé du carré étoilé : les contours ne sont pas cohérents.

Étoffe légère ou toile cirée ?

C’était la première difficulté. La seconde, quand on plie un tissu, est de gérer le rendu de la matière de ce tissu. Et c’est justement là que les plis donnent des informations importantes. Grosso modo, plus les plis sont nombreux et fins, plus la matière aura l’air souple et légère. Dans mon dessin du drapeau, c’est l’une des erreurs que j’ai faites : ça manque clairement de souplesse. En termes de matière, on est plus proche de la toile cirée que du mouchoir de soie.

Les plis…

L’avantage d’un drapeau, c’est qu’il flotte dans l’air, et donc le dessinateur n’a pas à gérer le volume que recouvre le tissu (dans le cas d’un vêtement par exemple) ni les points de contact avec ce volume. À l’exception de deux points : les points d’attache du drapeau sur le mat.

À cause de la gravité, le point d’attache du haut est beaucoup plus important : c’est lui qui donne la direction des plis principaux car c’est lui qui est soumis à la plus grande tension. D’ailleurs, j’ai remarqué en regardant des photos que le point d’attache du bas est souvent plus lâche que celui du haut et peut se balader au gré des tensions générées par le vent. En ce qui me concerne j’ai quand même un peu négligé le point du bas, j’aurais pu faire un petit pli pour indiquer une légère tension.

Ombre, lumière, volume

Il y a un certain nombre d’erreurs dans le rendu du volume. Les trois bandes « rouges » du haut, notamment, sont assez mal représentées (elles donnent au tissu une apparence verticale un peu raide et étrange). Je passe aussi sur le carré étoilé : mieux vaut le regarder de loin !

La faiblesse du rendu du volume vient aussi du fait que je me suis trouvé bien embarrassé  quand il s’est agi de dessiner les ombres. Plutôt que de faire n’importe quoi en tentant des ombres un peu hasardeuses, j’ai préféré laisser le dessin en plan, les bandes horizontales du drapeau assurant l’essentiel des informations du volume. Mais c’est dommage car un ombrage précis aurait pu permettre peut être d’ajouter des plis et donc de la finesse au tissu. C’était deux heures de boulot en plus pour un résultat pas du tout assuré. Il faudra que j’apprenne sur un exemple plus simple.

Temps de travail total : 5 h 30. Eh oui. Un dessinateur chevronné peut sans doute faire la même chose en 30 à 45 min, ombres incluses. La route est longue…

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi :