se forcer à dessiner les mains (UNE)
Bande dessinée : "Projet P"

Se forcer à dessiner les mains

31 octobre 2021

Une seule solution pour apprendre à dessiner les mains : se forcer à les dessiner chaque fois que l’occasion se présente. Débrief des planches 15 à 24 du storyboard.

Les mains, angoisse du dessinateur débutant

Les planches 15 à 24 du storyboard en cours d’élaboration offraient de nombreuses occasions de dessiner les mains. J’aurais pu, comme souvent, contourner le problème en plaçant le plus de mains possible hors cadre. À côté de la case, dans le dos du personnage, cachées par un objet… Autant de techniques qui permettent d’éviter une difficulté majeure de l’apprentissage du dessin.

Les mains, je m’y suis déjà frotté un certain nombre de fois. Pour apprendre à les dessiner, j’ai fait des exercices, étudié des tutoriels et même lu des livres qui dispensaient de précieux conseils.

Mais autant se l’avouer : jusqu’à maintenant, je les ai cachées chaque fois que c’était possible. Désormais, il s’agit donc de progresser dans ce domaine et de se forcer à dessiner les mains. Car les dernières planches me l’ont montré : les mains sont omniprésentes en bande dessinée.

Se forcer à dessiner les mains pour progresser : exemple des planches 15 à 24 du storyboard

Passons en revue les dernières planches du storyboard, avec une attention particulière aux mains.

Planche 15, j’ai évité de dessiner la main qui tient le briquet (pas bien). Mais dans la case suivante, pas de dérobade :

planche 15 du storyboard

Planche 16, beaucoup de mains sortent du cadre. J’ai quand même dû bosser sur l’une d’entre elles en case 2 :

planche 16 du storyboard

Planche 17, plusieurs mains. Certaines seront à retravailler, d’autres indiquent les informations qu’il faut :

planche 17 du storyboard

Planche 18, une main dans la bonne position mais peut-être un peu trop grosse :

planche 18 du storyboard

La première case de la planche 19 montre bien qu’il faut faire très attention à la taille des mains par rapport aux corps. Dans les cases suivantes, ça progresse :

planche 19 du storyboard

Sur la planche 20, les mains visibles sont en si petit format que je n’ai pas fait l’effort de les détailler sur le storyboard :

planche 20 du storyboard

Planche 22, les mains font le boulot, mais il faudra changer celle du milieu pour une posture moins raide :

se forcer à dessiner les mains - planche 22 du storyboard

Planche 23, des mains partout :

se forcer à dessiner les mains - planche 23 du storyboard

Et on finit sur la planche 24, qui ne contient pas les mains les plus faciles :

planche 24 du storyboard

Comme on le voit, les mains sont omniprésentes. Laissées à l’état de schémas dans le storyboard (étape qui a d’abord pour objectif de peaufiner le découpage, je ne fais pas dans le détail des cases), elles devront faire l’objet de beaucoup d’attention si je souhaite donner aux personnages des attitudes et des morphologies naturelles.

Gros boulot en perspective. Néanmoins, plus je dessine les mains, plus je mémorise leurs configurations dans l’espace et plus je parviens à les schématiser rapidement. Se forcer à dessiner les mains porte ses fruits, il faut donc continuer !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi :