BD d'entraînement planche 6 crayonnée (UNE)
Bande dessinée d'entraînement

BD d’entraînement : la planche 6 crayonnée

12 mai 2020

La planche 6 de la BD d’entraînement a demandé beaucoup de travail, mais est désormais crayonnée.

Une case en plongée

Celle-ci m’a demandé un peu de boulot. Il fallait une fois de plus faire pivoter le salon :

BD planche 6 crayonnée : salon 1

BD planche 6 crayonnée : salon 2

Néanmoins, l’entraînement à la perspective sur la première moitiée de la planche m’a bien servi. Je vais en effet beaucoup plus vite qu’au début dans la structuration des cases. J’hésite moins sur le placement de la ligne d’horizon, sur les techniques à utiliser pour dupliquer, diviser, faire pivoter les volumes.

Les visages, eux, ne sont toujours pas au niveau. Je me demande s’il ne va pas falloir faire une pause sur les planches pour se faire des séances entières consacrées aux visages en petit format. Ce n’est pas possible de produire encore ce genre de trucs, sachant que l’encrage va sans doute empirer les choses…

Une case en gros plan

Une case en très gros plan, je n’avais jamais fait. ici, il s’agit de représenter un zoom sur l’expression d’un personnage, en l’occurrence le jeune homme.

Premier essai raté, car ce visage a 20 ans de plus que le personnage :

Dessin portrait gros plan : essai raté

En corrigeant quelques trucs, j’ai pu réduire un peu son âge, même si ce n’est pas encore le top :

Dessin portrait gros plan : essai un peu moins raté

Le nez n’est pas fini bien sûr, c’est juste la version schématique.

En tout cas l’expression aussi me semble meilleure, plus vivante.

La planche de BD n°6 crayonnée

BD d'entraînement : la planche 6 crayonnée

La suite des événements

Ces 6 premières planches m’ont fourni un bon terrain d’entraînement. Elles m’ont permis de travailler un peu la perspective, les visages et le corps en petit format, les vêtements, et quelques techniques de bases de la composition. En revanche, j’ai très peu privilégié le travail sur le dynamisme.

Mais jusqu’à maintenant, je me suis contenté d’exécuter le storyboard, que j’avais esquissé il y a longtemps. Celui-ci est très figé et bride un peu le travail sur les personnages notamment. D’ailleurs, sur cette planche 6, le personnage à la pose la plus dynamique figure dans la case 5 (debout derrière le fauteuil), et ce n’est peut-être pas un hasard : c’est la seule case qui ne figurait pas sur le storyboard.

Pour travailler davantage le dynamisme, il va donc parfois falloir que je retravaille la composition des cases et que je sorte du storyboard. Sans aller jusqu’à recomposer les planches (ce n’est qu’une BD d’entraînement, je ne vais pas y passer ma vie), ça devrait me donner un peu plus de latitude sur les sujets à travailler.

Et puis, avant ça peut-être, travailler sur les visages en petit format. En l’état, mon niveau n’est pas acceptable !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi :