Dessin maison en bois (une)
Exercices

Auto-interro surprise : réaliser un dessin complet avec perspective, ombres et volumes

19 janvier 2017

Apprendre en autodidacte, ça demande un peu de discipline. Pour savoir ce que l’on doit s’imposer, un moyen assez simple : se souvenir du système scolaire. Des horaires fixes, des leçons, des exercices et… des interros ! Pour réviser et appliquer un certain nombre de techniques apprises jusqu’à aujourd’hui, je me suis donc imposé une sorte de contrôle de fin de trimestre.

Consigne : réaliser un dessin « complet », en mettant un personnage en situation dans un décor.

Objectifs principaux : réussir la perspective, les volumes arrondis et les ombres portées. (Le personnage fera l’objet d’une interro à part, il est donc ici très secondaire.)

Construction de la perspective

D’abord le travail sur la perspective. Je me suis imposé deux volumes principaux : une maison rectangulaire en bois et une tour cylindrique en pierre (avec ses murets). Je veux que les côtés de ces volumes ne soient pas parallèles, donc je leur assigne chacun une paire de points de fuite différente. J’applique aussi une sorte de nadir discret en faisant converger très légèrement toutes les verticales vers le « centre de la terre » (au jugé).

Dessin traits de construction perspective

Les traits de construction de la perspective c’est bien, mais au bout d’un moment, on n’y voit plus rien et il faut s’en débarrasser. Début de l’encrage.

L’encrage

Je prends soin de bien délimiter les ombres portées au sol et sur le mur (le muret projeté sur la tour) :

Dessin perspective encrage

Vient ensuite le plus difficile pour moi : essayer de ne pas tout saloper en appliquant les valeurs pour marquer ombres et volumes.

Dessin interro perspective encrage final
Deux vides dramatiques dans ce dessin : le sol et le ciel. Aucune idée de comment les dessiner. La réponse se trouve dans les BD de ma bibliothèque, mais ce sera pour plus tard.

Bilan de l’exercice

Il y a des petites erreurs mais le résultat reste correct. En tout cas, c’est le mieux que je pouvais faire en l’état de mes connaissances et avec le temps imparti (pas infini), donc interro réussie !

Les points positifs :

  • la perspective est réussie sur la maison et la tour ;
  • les ombres portées sont justes, enfin je crois ;
  • les ombres font leur boulot et rendent assez bien le côté « ensoleillé » (on n’a pas l’impression de regarder une maquette éclairée par un projecteur) ;
  • l’arrondi de la tour est clair : pas très subtil mais l’info du volume est passée ;
  • la gradation des valeurs sur la maison est pas mal.

Il faudra tout de même bosser prochainement :

  • la gestion premier / second / arrière-plan ;
  • le sol, et notamment apprendre à dessiner une prairie toute simple (la base) ;
  • le ciel, et surtout les nuages ;
  • la réflexion de la lumière (et donc la gradation des ombres en fonction de cette lumière réfléchie) ;
  • les ombres d’occlusion ;
  • les arbres ;
  • le hachurage de la pierre, qui rend assez mal la texture ;
  • la texture ardoise / toit ;
  • la texture roche/terre (le ravin en bas à droite est… incompréhensible).

Temps de travail :

  • 2 h de réflexion pour trouver le sujet et le composer (ne riez pas) ;
  • 3 ou 4 heures de crayonné ;
  • 2 h 30 d’encrage.

La vitesse viendra avec l’habitude !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir aussi :