dessin bras supination
Exercices

Anatomie : le bras (masculin et féminin)

4 septembre 2017

Reprise de l’étude anatomique de différentes parties du corps. Aujourd’hui, le bras.

Je n’ai pas assez pratiqué donc j’ai oublié une bonne partie de ce que j’ai appris en étudiant les muscles il y a quelques mois. Mais de toute façon, apprendre par cœur le positionnement et la forme des muscles a ses limites. Tant qu’on ne dessine pas un certain nombre de bras dans différentes positions, on ne peut pas progresser.

Alors allons-y, avec une petite étude supplémentaire portant sur les différences hommes-femmes.

Echauffement avec un bras de fer homme-femme

D’abord un petit dessin exploratoire à partir d’une photo. Le but n’est pas de recopier bêtement mais de se focaliser sur le bras pour comprendre où s’implantent les muscles et quelle forme ils ont en fonction du mouvement :

Dessin d'un bras de fer homme-femme

Les proportions et les formes sont correctes, le mouvement est globalement respecté, donc on passe à la suite.

Le bras en pronation

La suite, c’est le détail d’un bras en essayant d’être plus précis sur les formes et l’implantation. Cette fois, je le fais non pas à partir d’une photo précise, mais de plusieurs références trouvées à droite à gauche. Le but étant de se détacher petit à petit des références pour parvenir – à terme – à le faire d’imagination.

Dessin du bras d'un homme de profil (pronation)

C’est pas mal. Le mouvement de pivot de l’avant-bras est assez clair, et les proportions sont respectées dans les grandes lignes, enfin je crois.

En revanche il y a un problème : ce mouvement est physiquement impossible 🙂

L’erreur vient principalement du bloc biceps/triceps. Vu la torsion de l’avant-bras, le bras devrait accompagner un peu le mouvement : le biceps ne peut pas être de profil comme on le voit sur le dessin, il devrait plonger légèrement vers l’intérieur et être donc davantage caché. Inversement, le triceps devrait occuper une partie plus importante du bras. Le tout accompagné légèrement par l’épaule et donc le deltoïde. Ces petites nuances font que le mouvement global est contradictoire, ce qui crée un léger malaise ou une légère interrogation quand on le regarde.

Mais ce n’est pas grave. Ça progresse quand même, et c’est bien l’essentiel.

La féminisation du bras a été assez compliquée également :

Dessin du bras d'une femme de profil (pronation)

Beaucoup d’hésitation, beaucoup de temps passé sur ce dessin qui ne paie pourtant pas de mine, et au final quelque chose de pas folichon. Comme on peut le voir aux traces de gommage, le placement du cou et de la tête ainsi que du bassin ont aussi été une belle galère.

Le corps féminin est décidément une vraie difficulté : tout y est fin et atténué, et il faut être très précis, ce qui implique évidemment de très bien connaître son sujet. Ce n’est pas encore le cas pour le bras, ni d’ailleurs pour le reste !

Le lendemain…

Un dernier pour la route, cette fois en supination :

Dessin du bras d'un homme de profil (supination)

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi :